lundi 12 mai 2008











autre-cas
"
des fraises, je veux des fraises.

rouges. donnez-moi un couteau, un opinnel.
ta bouche me mange des mots!

ne touchez pas avec un couteau.

rouge la viande et le chien qui la suit, affamé.

la nuit la mandragore brille comme une lampe,

comme une lampe.

ne touchez pas à mes racines avec vos mains sales!"

1 commentaire:

Miguel Barroso a dit…

Uma alma sem cicatrizes nunca esteve realmente viva...Abraços d´A SEIVA e do EU, SER IMPERFEITO.